Quand Botul découvre le petit monde des Récollets…


    Jean-Baptiste Botul, est un philosophe qui grâce à un petit groupe de passionnés, le Nodubo, occupe un espace littéraire bien réel .

Que l’on se rassure, l’association des amis de Botul n’affectionne pas particulièrement cette toxine botulique. Véritable poison à forte dose mais produit miracle à faible dose, elle fait le bonheur des peaux qui souhaitent résister aux affres du temps.

Botul lui n’a pas eu le temps d’en souffrir puisque sa vie est un roman qui a débuté le 15 août 1896 et s’est terminée le même jour de 1947.

Philosophe de tradition orale, son œuvre consiste en une retranscription de ses interventions et quelques fragments de sa correspondance. C’est le spécialiste de la morale kantienne qui affirme qu’un philosophe «  ne se reproduit pas par pénétration mais par retrait »…

Voilà un personnage qui devrait susciter la curiosité des esprits en résidence aux Récollets.

Aujourd’hui encore, Paris reste ce vivier de salons littéraires et de cercles d’intellectuels où les joutes verbales font briller les grands esprits.

Botul immortalisant Arthur Rimbaud et Dany Laferrière lors d’un séjour en Abyssinie

    Dany Laferrière de l’Académie française, connaît bien les Récollets. Il y a patiemment écrit son dernier livre « Autoportrait de Paris avec Chat » édité chez Grasset.

Difficile de le présenter en quelques mots tant son oeuvre et son parcours défient toute énumération succincte. Cet écrivain, auteur de 30 livres, traduit en 15 langues, primé une vingtaine de fois dont le Médicis pour « l’énigme du retour » en 2009, Docteur Honoris Causa de 8 universités, commandeur de la légion d’Honneur, des Arts et des Lettres, et de l’ordre de la Pléiade, officier à plusieurs reprises, ne se contente pas d’écrire, de dessiner, et réaliser.

Il parcourt inlassablement le monde, avide d’aller à la rencontre de ses lecteurs en remplissant des salles dignes d’une rock star, ou d’une modeste librairie du sud ouest qui se bât pour défendre la littérature.

Vous pourrez d’ailleurs suivre l’agenda de ses conférences auprès de:

https://camillerobitailleagency.com

Autant apprécié pour son talent d’orateur que pour sa plume, cet écrivain séduit par la clarté de ses pensées. Il puise avec délectation dans ses souvenirs d’enfance gorgés de soleil et de tendresse pour nous livrer un récit aussi vivant qu’un tableau d’ Hector Hyppolite.

Dany Laferrière se prêtera volontiers au jeu de la conversation pour le bonheur des amis botuliens qui se réunissent tous les mois autour d’une personnalité propre à intéresser le mystérieux philosophe .

Le Chat en flagrant délit d’insolence

D’abord professeur de philosophie puis critique littéraire au canard enchainé, Frédéric Pagès est un esprit subtil, passionné et fantaisiste.  Président « des amis de Botul » et témoin du premier jour, il nous dévoilera les secrets d’un philosophe hors du commun que l’on peut déjà apprécier à travers quelques lectures :

« La vie sexuelle d’Emmanuel Kant » édition critique

«  Landru » précurseur du féminisme

« Nietzsche et le démon du midi »

« La métaphysique du mou »

« Du trou au tout »

« Les cahiers de l’enclume »

« Botul au Bordel »

Pour ceux qui n’ont pas le temps de courir les librairies, rassurez-vous, la belle librairie du canal sera présente , et vous pourrez repartir avec votre livre dédicacé…

Pour les inconditionnels de Botul, sachez qu’un prix est décerné chaque année, récompensant un ouvrage dans lequel figure le nom de Jean-Baptiste Botul. C’est Bernard-Henri Lévy qui a remporté celui de 2010 en prenant au pied de la lettre certaines réflections du facétieux philosophe.

Jeudi 7 février, les amis botuliens et le petit monde des Récollets vont enfin faire connaissance !

20h30 – 22h00 conversation salle des arcades – entrée libre
22h00 buffet avec participation – studio 319

Réservation obligatoire : contact@centre-les-recollets.com.

Carte du monde selon Rebecca Agnes

Sin comentarios. Sin embargo ...

Sé el primero en comentar