Lecture de la Poupée barbue avec Edouard Elvis Bvouma le 10 mai 2017

Auteur, metteur en scène et comédien, Edouard Elvis Bvouma est en résidence d’écriture de deux mois au centre des récollets.
Accueilli dans le programme de la Ville de Paris il profite de cette retraite pour écrire « la Poupée barbue » suite de  » à la guerre comme à la gameboy » pièce parue cette année.
Artiste de théâtre, l’auteur travaille sans relâche chaque nuit dans son atelier, les fenêtres plongeant sur une terrasse arborée et libérée de ses parisiens avides d’un moindre rayon de soleil.

Le soleil, il le porte avec son regard bienveillant et nous entraîne dans les méandres d’une guerre civile où se dessine un attachement impossible entre un jeune soldat féru de bande dessinée et une jeune fille devenue mère par des criminels de guerre.

Un extrait de « la poupée barbue » sera lu par Edouard Elvis Bvouma en personne qui rétablit dans ce second volet un certain équilibre, en libérant la parole de cette jeune fille meurtrie.

L’auteur a effectué plusieurs résidences en Afrique et en Europe où ses textes ont été créés ou lus.
Co-fondateur de la compagnie Zouria Théâtre, il a mis en scène ses textes « Petit à petit l’oiseau perd son nid », et « Le Deal des Leaders », a signé les mises en scène de « Iphignie en Tauride » de Goethe, « L’Assemblée des femmes d’Aristophane « ou encore « Don’t cry, stand-up ! » de l’humoriste Charlotte Ntamack.
Il a publié le roman « L’Épreuve par neuf » et le recueil de nouvelles « L’Amère patrie » chez l’Harmattan, la nouvelle « L’Impasse » à la fondation de Lille, la nouvelle « Ave Mariana », chez Magellan, réédité chez Magnard.
Désigné meilleur auteur de l’année 2008 par les Grands Prix Afrique du Théâtre Francophone, il a reçu en 2015 une mention spéciale du Prix Littéraire Alain Decaux de la francophonie.
En 2016 il est lauréat de deux prix, Inédits d’Afrique et Outremer et SACD de la dramaturgie Francophone pour » à la guerre comme à la Gameboy ».
Ce texte est sélectionné par plusieurs comités de lecture et lu dans la programmation in du festival d’Avignon dans le cadre du cycle de lectures Ça va, ça va le monde, diffusé sur RFI.

Lecture à 19h30 dans la salle sous les arcades.

Centre les récollets
150-154 rue du fg Saint Martin
75010 Paris

Entrée libre dans la limite des places disponibles






Pas (encore...) de commentaires

Soyez le premier à commenter