7 juin soirée Live – jazz, danse contemporaine et stand up

Les habitués le savent bien, la maison des récollets aime mélanger les genres, les langues pour ne servir que la curiosité de la découverte de l’autre dans toute sa culture.

La soirée du 7 juin réunit trois artistes qui ont à cœur de se frotter au public parisien.

19h30 et 21h30 Karin Sever trio, formation de jazz slovène

Le trio est le fruit d’une rencontre de trois musiciens de la scène parisienne formé en 2012.
Karin Sever est chanteuse de Jazz, reconnue pour sa voix douce et bluesy. Elle a été formée au jazz, pop et classique
auprès des artistes comme Sara Lazarus, Marc Thomas, Arnaud Vernet, Ines Reiger, Oliveira Topalovic.
la chanteuse slovène s’est produite en France, et à l’étranger avec un grand nombre de musiciens internationaux
comme Primoz Grasic (Slovénie), Emil Spanyiy (Hongrie) Niclas Bardeleben, Jonathan Bremer (Danemark), et Remi Meurice (France).

Karin est accompagnée par Florent Souchet à la guitare et Matyas Szandai à la basse.
Ce nouveau projet du groupe « Sloving That Jazz » propose un répertoire de standards jazz personnalisés,
agrémenté par des chansons slovènes. Le mélange des sons jazz authentiques et des mélodies de l’Est, vous entraînera de l’Ex-Yougoslavie, en passant par la France jusqu’à à New York.

20h30 Flavia Tapias, chorégraphe brésilienne

« SOLO »

Flavia Tapias, revient sur la pelouse des récollets pour interpréter cette fois ci une pièce de danse contemporaine spécialement conçue pour elle.
Son auteur, le chorégraphe Rami Levi s’est inspiré des mouvements des animaux qu’il a retranscrit à travers son corps.

Elle a crée sa compagnie Grupo Tapias et participe à plusieurs festivals, dont très prochainement celui de Hors d’œuvres à Juvisy-sur-Orge.

Une de ses prestations aux récollets en 2014 avait suscité un commentaire plein d’émotion, dévoilé aujourd’hui:

TÉMOIGNAGE D’UNE SÉMIOTICIENNE SUR L’ART DE LA DANSE À LA MAISON “LES RÉCOLLETS” – à propos d’une danseuse qui retourne au Brésil

Longue vie à la danseuse de la Maison des Récollets !
Flávia Tapias, je voulais te faire un bref “adieu”, t’embrasser affectueusement, mais la grande et lourde porte du bâtiment 2 était malheureusement fermée.
Notre chère danseuse, ton humanité dansante reste avec nous, demeure en tous points et coins, sur les murs des Récollets, car tu danses non seulement sous l´effet d’un art raffiné – art qui nous présente l’imprévu de l’esprit et du corps – mais tu danses surtout sous la perception primordiale (que nous avons, tous, et que tu réveilles) d´être vive… vive sans peur ni honte – ces deux sentiments qui nous entravent, nous, produits de la culture. Non, Flávia, tu portes, par tes gestes, par ton expression corporelle, le principe de la nature et de la pulsion de la vie sensible – le principe de la véritable joie !
Merci d’avoir existé dans l’horizon de perception des habitants des Récollets ! C’est impossible d´oublier ton art !
Je te souhaite un bon voyage. Je sais que tu vas grandir en sagesse et en grâce tout au long de ta vie !
Norma Discini

21h00 Cathia Riopel, auteure québecoise

Née à Montréal, Cathia Riopel est une animatrice; elle donne de la vie à l’âme, c’est la passion qui l’anime!
Animatrice jeunesse depuis plus de 25 ans, elle met tout en œuvre pour promouvoir la langue et la culture francophone hors Québec, l’estime de soi et les rêves auprès des jeunes provenant de milieux marginalisés au Canada.
Elle est aussi auteur. S’il existait un genre littéraire «In situ» pour les auteurs de performance, elle adhèrerait à ce genre; écrire ici et maintenant, là où elle se trouve, une œuvre épistolaire avec un début et peut-être une fin, juste une lettre, une page de journal, un article pour l’inter-réaction entre les mots et le lecteur.
Pour Cathia Riopel, l’acte d’écrire est in motif d’interdépendance relationnelle.

Résumé de la performance

«ÇA», ou la part du MOI dans l’œuvre de Jean-Paul Sartre, c’est ça, tout simplement, un amour existentiel de Paris raconté comme un livre humain aux yeux des lecteurs qui écoutent ce que les oreilles lisent…
Des boissons fraîches seront servies, grande chaleur oblige!

Entrée gratuite, merci de penser à réserver, la salle se remplit très vite…

Mercredi 07 juin à partir de 19h30 sous les arcades

Pas (encore...) de commentaires

Soyez le premier à commenter